Archives du mot-clé Befana

Le 6 janvier arrive La Befana !

Les fêtes ne sont pas tout à fait terminées en Italie. C’est en effet aujourd’hui que tous les italiens célèbrent la Befana , c’est à dire la gentille « sorcière de l’Epiphanie« .

Elle est quasiment inconnue en France mais représente un mythe et une institution chez nos voisins. Les petits (et grands…) italiens l’adorent car elle est finalement un 2ème Père Noël, apportant dans la nuit du 5 au 6 janvier des cadeaux aux enfants sages ou du charbon et de la cendre aux enfants qui ne l’ont pas été…C’est un personnage très présent dans la culture et les traditions italiennes. Befana viendrait du mot « Epiphanie« . En Italie, le 6 janvier est ainsi une date très importante et un jour férié : Ce jour marque aussi la fin des vacances et des festivités de fin d’année. L’icône de la petite vieille est partout (vitrines des magasins, déguisements, publicités, etc).

Selon la légende la fête de la Befana est très ancienne et pré-chrétienne, dès l’époque romaine : c’était une tradition païenne liée à la Mère Nature et à la symbolique de la renaissance (le vieux laisse la place au neuf, d’où la symbolique de la vieille femme…). Cette tradition fût par la suite récupérée par la religion chrétienne.

L’histoire racontée aujourd’hui aux enfants italiens est la suivante : les Rois Mages demandèrent leur chemin à une vieille femme pour aller à Bethléem offrir des cadeaux à l’enfant Jésus. Ils lui proposèrent de les accompagner mais elle refusa. Elle eu ensuite des remords et se mit en tête de les retrouver, avec en main un panier rempli de petits gâteaux, fruits secs, petits présents qu’elle offrait aux enfants rencontrés sur sa route. La Befana ne retrouva jamais la caravane des Rois Mages mais la tradition est restée très vivace…

Une comptine célèbre rend hommage à la brave sorcière « La befana vien di notte con le scarpe tutte rotte porta un sacco pien di doni da regalare ai bimbi buoni » (« la Befana vient la nuit avec ses chaussures toutes abimées et porte un sac plein de don à offrir aux enfants sages »).

Et elle donne donc du charbon aux enfants qui n’ont pas été sages…En Italie, même ce charbon se présente de nos jours sous la forme de gourmandises sucrées (« carbone dolce« ) à savourer pour l’occasion !